Communiqué fédéral du 03-09-2021 : Sport-santé

Il y a 3 semaines

Informations concernant le « Sport-Santé »

Depuis le début des années 2000, on assiste en France à un vaste mouvement de reconnaissance des bienfaits de l’activité physique sur la santé, laquelle est aujourd’hui officiellement reconnue comme une « thérapeutique non médicamenteuse ». En 2016, est ainsi apparue la notion de « Sport sur ordonnance ». Certes l’expression est mal choisie, car il ne s’agit pas de sport mais d’activité physique adaptée (APA) ; le nombre des acteurs (la santé, le sport et l’État) et la complexité des termes utilisés peuvent aussi rendre ce dossier confus.

Les disciplines présentes au sein de la FFAAA, de par leurs spécificités, sont particulièrement légitimes pour s’inscrire dans cette dynamique : ce communiqué a donc pour objectif de sensibiliser les clubs et toutes les personnes qui souhaiteraient s’engager dans cette thématique.

L’engagement de l’État se traduit par des plans nationaux. Le plan en cours, intitulé Stratégie Nationale Sport Santé 2019-2024,  commence ainsi : « Améliorer l’état de santé de la population en favorisant l’activité physique et sportive de chacun, au quotidien, avec ou sans pathologie, à tous les moments de la vie. » Deux notions sont essentielles : sédentarité et inactivité physique.

L’inactivité physique est définie comme un niveau insuffisant d’activité physique d’intensité modérée à élevée, c’est-à-dire un niveau inférieur à un seuil d’activité physique recommandé (l’équivalent d’au moins ½ h de marche rapide par jour). Si l’inactivité physique semble simple à définir, la sédentarité est souvent mal comprise. On peut être actif physiquement et en même temps sédentaire.

La sédentarité est définie par une situation d’éveil caractérisée par une faible dépense énergétique en position assise ou allongée. Le temps passé assis devant un écran (télévision, jeux vidéo, ordinateur) est l’indicateur le plus utilisé dans les études,

Deux grands types de publics :

  1. Les personnes atteintes de maladies chroniques (Sport-Santé).
  2. Les personnes sans pathologie en reprise d’activité physique (Forme Santé, le nom peut varier suivant les régions).

Les plans nationaux sont déclinés au niveau régional. Ce sont donc les ARS (Agence Régionale de Santé) qui pilotent les dispositifs de formation. Des différences notables peuvent donc exister entre régions, ce qui complique parfois la visibilité des dispositifs. Pour les personnes désirant se former pour proposer ces activités, il faut impérativement prendre contact avec l’ARS ou la DRAJES de sa région.

Ce communiqué est un premier pas, la FFAAA aura l’occasion de communiquer de façon régulière sur ce sujet important.

Stratégie nationale Sport Santé 2019-2024 cliquez ici

« Sport sur ordonnance » – Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé – Article 144 cliquez ici

Activité physique et santé cliquez ici

ANSES – Plus d’activité physique et moins de sédentarité pour une meilleure santé cliquez ici

 

Pour télécharger la totalité du communiqué cliquez ici

Contact du siège

Siège fédéral

FFAAA, 11 rue Jules Vallès 75011 Paris
Tél. 01 43 48 22 22 – Fax 01 43 48 87 91
Mail : ffaaa@aikido.com.fr


Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi
de 9h00 à 13h00 puis 14h00 à 17h00

Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi
de 9h00 à 13h00 puis 14h00 à 17h00

Newsletter

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre newsletter