– Danse-moi l’aïkido ! Clip Socca sabaki   https://youtu.be/cZvOAjtMWjE

Après Dessine-moi l’aïkido ! la FFAAA a souhaité explorer la thématique de la danse : Danse-moi l’aïkido est un petit clip musical facile à suivre, conçu pour dynamiser nos clubs en sollicitant la participation ludique et festive de nos jeunes, très réceptifs à ce format court d’1’55.

Dans cette danse de l’aïki, danse de l’énergie, les corps suivent en rythme des mouvements autour du senseï.

Alors voici un clip à diffuser, à écouter, à partager, et puis à vous de bouger avec vos jeunes : riez, criez, sautez ensemble, laissez-les s’exprimer et danser l’aïkido, c’est une langue universelle. Et associez les jeunes et leurs parents et aussi les adultes du club pour Danse-moi l’aïkido ! 

On attend bien sûr vos retours en images à l’adresse mail : commission.jeunesadultes@aikido.com.fr, avec la mention indispensable du nom et du lieu de votre club FFAAA : montrez-nous que ce clip Socca sabaki peut être utilisé dans la joie pour l’échauffement ou à la fin du cours, au dojo ou en extérieur dans un lieu que vous aimez.

Vous verrez, Danse-moi l’aïkido ! c’est le tube du dojo !

Les révélations récentes d’affaires de violences sexuelles, en particulier dans le milieu sportif, ont mis en évidence une demande des fédérations sportives et des pratiquant-e-s relative au contrôle de l’honorabilité des éducateurs et éducatrices sportifs/ives bénévoles et des exploitant-e-s (Dirigeant-e-s des fédérations, des instances territoriales et des clubs) d’établissement d’activités physiques et sportives (EAPS). Cette initiative est une contrainte ministérielle que les fédérations se doivent de respecter.

Lors de la convention nationale contre les violences sexuelles dans le sport le 21 février 2020 la ministre chargée des sports a réaffirmé en effet la généralisation du contrôle de l’honorabilité pour « les encadrants bénévoles et les membres des équipes dirigeantes des associations sportives ».

La direction des sports, en collaboration avec la direction du numérique des ministères sociaux et la direction des affaires criminelles et des grâces (Ministère de la justice), a été sollicitée afin de concevoir un service automatisé permettant aux fédérations de s’assurer de l’honorabilité des éducateurs et éducatrices  sportifs/ives bénévoles et des exploitant-e-s d’EAPS qui disposent d’une licence.

Les articles L.212-9, L. 212-1 et L. 322-1 du code du sport prévoient que les activités d’éducateur et éducatrice sportif/ive ou d’exploitant-e d’un EAPS sont interdites aux personnes qui ont fait l’objet d’une condamnation pour crime ou pour certains délits. Toutefois, les modalités de la vérification du respect de cette obligation légale dépendent aujourd’hui du public concerné.

Les éducateurs et éducatrices sportifs/ives titulaires d’une carte professionnelle font l’objet de contrôles systématiques réalisés annuellement par une consultation automatisée du bulletin N° 2 du casier judiciaire et du FIJAIS. Le public peut s’assurer du contrôle réalisé par les services de l’État par la consultation de la carte professionnelle des éducateurs et éducatrices sportifs/ives et directement depuis le site internet : http://eapspublic.sports.gouv.fr/

Les éducateurs et éducatrices sportifs/ives bénévoles (et les exploitant-e-s d’EAPS) sont actuellement soumis-e-s aux mêmes obligations légales d’honorabilité que leurs homologues professionnel-le-s. Toutefois, leur bulletin N° 2 du casier judiciaire et leur FIJAISV ne sont pas systématiquement contrôlés.

Une expérimentation conduite avec la FFF (Centre-Val de Loire) et la DRJSCS Centre-Val de Loire a été menée. Les enseignements qui en ont été tirés permettent de proposer un dispositif de contrôle automatisé de l’honorabilité des bénévoles licencié-e-s des fédérations soumis-e-s à une obligation d’honorabilité. Ce guide, nécessairement évolutif, facilitera la mise en œuvre de ce contrôle d’honorabilité automatisé.

Nous avons sollicité notre prestataire afin qu’il puisse faire figurer au renouvellement de la licence ou de la prise l’article ci-dessous.

L’information des licencié-e-s

Les fédérations qui mettent en œuvre le contrôle automatisé de l’honorabilité de leurs licencié-e-s soumis-e-s au contrôle d’honorabilité doivent les en informer au moment de la demande de licence. Les personnes intéressées auront alors un double choix :

– accepter et faire l’objet du contrôle automatisé.

– mentionner leur intention de quitter leur fonction d’éducateur/trice ou de dirigeant-e. La Fédération devra alors s’assurer qu’elles n’occupent pas les fonctions qui justifient le contrôle d’honorabilité (manuel ou automatisé).

Test figurant à la prise de licence :

« La licence que je sollicite me permet d’accéder aux fonctions d’éducateur ou éducatrice sportif/ive, et/ou d’exploitant-e d’établissement d’activités physiques et sportives au sens des articles L. 212-1 et L. 322-1 du code du sport ». À ce titre, les éléments constitutifs de mon identité seront transmis par la Fédération aux services de l’État afin qu’un contrôle automatisé de mon honorabilité au sens de l’article L. 212-9 du code du sport soit effectué. J’ai compris l’objet de ce contrôle ».

Télécharger le Guide contrôle de l’honorabilité 2021 

Télécharger le communiqué fédéral

Depuis le 1er septembre dernier, le nouveau protocole sanitaire pour encadrer les activités des clubs est entré en vigueur.

L’objectif est de permettre une reprise encadrée et sécurisée des activités de loisirs et des regroupements organisés par les clubs affiliées à la FFAAA

Interview de Coralie CAMILLI « LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE » sur France culture en cliquant ici.

Pendant la pandémie, quelques rares actions de formations au sein de la FFAAA ont eu lieu. Elles étaient autorisées par le protocole du Ministère des Sports car elles concernaient des publics en formation professionnelle. Ce sont des formations importantes pour la pérennité de notre discipline. Ici, il s’agissait de la préparation aux épreuves pédagogique et technique du CQP. Difficile pour ces épreuves de se passer du tatami. Comme vous le remarquez sur la photo, des mesures sanitaires étaient mises en place : pratique sans hakama, mais avec masques, gel hydro-alcoolique à chaque changement de partenaire.

Ce stage, s’est déroulé dans un CREPS de Bourges absolument désert. Il était animé par Luc Mathevet et Gilles Rettel, tous deux membres du Collège Technique National FFAAA (CTN). Laurent Boudet, également membre du CTN était également présent.

Saurez-vous les reconnaître sur la photo ?

La saison prochaine la FFAAA met en place l’Ecole supérieure d’Aïkido Aïkibudo Kinomichi et Associés afin de former ses futurs cadres dans chaque discipline.

Cette école d’excellence sera ouverte à tous les pratiquantes et pratiquantes se destinant à l’enseignement, ou à une fonction de cadre régional ou national, afin de leur permettre d’obtenir un diplôme d’état : DE ou DES.

Elle sera en grande partie prise en charge par FFAAA afin de ne pas pénaliser financièrement celles et ceux qui s’engagent dans cette voie.

Un appel à candidature sera effectué dans le courant juin et la sélection des stagiaires se fera en début de saison prochaine. Ces dernier-e-s devront, être titulaire d’un 2ème dan minimum, avoir déjà si possible un diplôme d’enseignant-e, BF ou CQP et envoyer une lettre de motivation à la fédération.

A l’occasion d’un déplacement consacré à la réouverture des activités sportives à Pont-Sainte-Marie dans le département de l’Aube, le Président de la République, accompagné par Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et Roxana MARACINEANU, ministre déléguée, chargée des sports, a présenté le « Pass’Sport ».

Les confinements successifs et les mesures de freinage nécessaires pour contenir l’épidémie de Covid-19 ont considérablement contraint la pratique sportive depuis plus d’un an : limitation des déplacements et des rassemblements, fermeture des établissements sportifs couverts, interdiction des pratiques avec contact. Ces mesures ont eu pour conséquence une baisse générale de l’activité physique et sportive des Français associée à un fort accroissement de la sédentarité avec des effets sur leur santé physique et mentale.

Dans ce contexte, les associations et clubs sportifs s’inquiètent du retour de leurs adhérents, notamment les plus jeunes, lors de la reprise. Le confinement a rompu des habitudes, renforcé la place des écrans, et les effets sociaux de la crise peuvent contraindre de nombreuses familles à renoncer à prendre une licence pour leur enfant, une dépense qui peut paraître superflue.

C’est pourquoi, le Président de la République a voulu une mesure forte de soutien à la prise de licence dans un club à la rentrée 2021, soutenue par un effort financier massif et inédit de 100 M€.

Cette aide, qui prendra la forme d’un « Pass’Sport », est à la fois une mesure de relance pour le secteur sportif associatif mais aussi une mesure sociale destinée à offrir aux enfants et aux jeunes les plus défavorisés de notre pays l’accès à un cadre structurant et éducatif comme le club sportif peut en proposer.

Pour la totalité de l’article cliquez ici

Télécharger les vignettes :

À la suite des annonces du Président de la République, le ministère des sports a détaillé les nouvelles mesures qui entrent en vigueur pour le sport à partir du jeudi 8 avril 2021 à minuit.

De manière générale, la pratique sportive individuelle sera toujours possible en extérieur, tant dans l’espace public que dans les équipements sportifs de plein air, dans les limites du respect du couvre-feu, dans un rayon de 10km, sans limite de temps, et avec un justificatif de domicile.

  • Pour la pratique sportive des mineur-e-s 

Le gouvernement a autorisé la pratique en extérieur uniquement et dans le respect de la distanciation, qu’elle se déroule dans l’espace public ou dans les équipements sportifs de plein air. Toutefois, le couvre-feu et la limitation à 10 km autour du domicile devront être respectés.

  • Pour la pratique sportive des majeur-e-s

La pratique sportive reste possible dans l’espace public comme dans les équipements sportifs de plein air dans le respect de la distanciation mais sans limitation de durée. Elle est toutefois limitée dans un rayon de 10 kilomètres autour du domicile et soumise au respect du couvre-feu.

  • Pour la pratique sportive des publics prioritaires

Les personnes considérées comme prioritaires pour la pratique du sport (sportifs professionnels, sportifs de haut niveau et autres sportifs inscrits dans le Projet de performance fédéral, personnes en formation universitaire ou professionnelle, personnes détenant une prescription médicale APA et personnes en situation de handicap reconnu par la MDPH), ainsi que leurs encadrant-e-s gardent l’accès aux établissements de tous types.

  • Concernant les éducateurs/trices sportifs/ives

Les éducateurs/trices sportifs/ives conservent l’autorisation de déroger au couvre-feu, uniquement pour encadrer les sportifs professionnels, sportifs de haut niveau ou personnes en formation professionnelle.
Les autres activités des éducateurs/trices devront s’effectuer dans le respect du couvre-feu.

Télécharger le tableau des mesures sanitaires pour le sport

Un groupe nommé « ultramarin » a été créé au sein de la F.F.A.A.A, afin de faire le point sur les organisations des ligues situées dans les Antilles, en Guyane et à La Réunion, de connaitre leur fonctionnement et leurs besoins spécifiques compte tenu de leur éloignement par rapport à la métropole.

Il s’agira de chercher les points communs et les spécificités qui pourraient être partagées et d’en dresser un état des lieux.

Il est proposé de créer « un classeur du/de la dirigeant-e » ou des responsables élu-e-s pour reprendre les divers thèmes à étudier : avoir un fil conducteur afin de mentionner les idées et réflexions qui seront ensuite partagées et discutées. Il s’agira d’établir les points forts et les points à améliorer de chaque ligue, avec la conscience qu’un très gros effort sera à faire pour redynamiser les clubs au départ de la saison prochaine.

Chaque ligue a ses spécificités, les Antilles sont éloignées de la Réunion et n’ont certainement pas les mêmes problèmes. Le travail devrait se faire entre Antilles-Guyane, la Réunion travaillant dans son périmètre, mais lors des réunions les travaux devront être mutualisés afin d’avoir une vision globale en tenant compte des identités particulières.

Membres du groupe

M. BOYER Claude

Président délégué de la F.F.A.A.A.

Mme CROISAN Gina

Ligue MARTINIQUE

Mme DUFRENOT Suzy

Ligue GUYANE

M. GRAS Daniel

Ligue GUYANE

M. WASSEREAU Denis

Ligue GUADELOUPE

M. NEBOR Max

Ligue GUADELOUPE

M. HOARAU Yanis

Ligue LA RÉUNION

Un peu de dynamisme et de cœur pour annoncer en avant-première le prochain jeu concours de la rentrée 2021 qui sera proposé à nos sections jeunes : Danse-moi l’aïkido !

Visionnez à votre tour ce clip proposé par nos ambassadeurs FFAAA à l’IAF (Fédération internationale d’Aïkido) Éléonore Lemaire et Pierre Marcon avec leurs élèves de Paris et de Toulouse, certes dans des conditions assez particulières, pour relever le challenge des groupes jeunes de l’IAF, associant mouvements d’aïkido et rythme de la danse :  https://youtu.be/x7VMRDT7_Oo

Ainsi la nouvelle commission jeunes, étoffée de l’expertise et de la polyvalente de ses membres motivés et créatifs, œuvre pour vous en coulisses, afin de renforcer et de moderniser nos activités ; elle aborde ses dossiers en groupes de travail dédiés pour gagner en efficacité et vous permettre de rebondir avec de nouveaux outils destinés à nos clubs et déclinables dans nos Ligues et CID : entre autres, un gros dossier de boite à outils pédagogiques pour faciliter nos entrées dans les diverses instances éducatives, du primaire au post bac, et aussi bien sûr des activités ludiques variées sur la culture japonaise, destinées à être diffusées auprès des jeunes et des clubs via notre Extranet.

À suivre ! La rentrée, c’est bientôt et il faut s’y préparer.

Réseaux sociaux

Contact du siège

Siège fédéral

FFAAA, 11 rue Jules Vallès 75011 Paris
Tél. 01 43 48 22 22 – Fax 01 43 48 87 91
Mail : ffaaa@aikido.com.fr


Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi
de 9h00 à 13h00 puis 14h00 à 17h00

Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi
de 9h00 à 13h00 puis 14h00 à 17h00

Newsletter

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre newsletter